Diagnostic pour le SCOT

diagnostic pour l’élaboration du SCoT

Le lundi 18 novembre les représentants des associations de GPSE ont rencontré, dans le cadre de l’élaboration du SCoT, M. Stéphane Raffalli, Vice-Président chargé de l’aménagement, de l’habitat et des grands projets de Grand Paris Sud.

La réunion a démarré sur un malentendu. En effet M. Raffalli souhaitait présenter la trame du PADD(2) à venir alors que GPSE avait préparé la rencontre sur la méthode et le contenu du diagnostic, étape préalable au PADD GPSE souhaite en effet un diagnostic partagé (avec des informations plus complètes, avec des évolutions sur des périodes importantes), qui ne soit pas seulement une photographie du moment.

Pour Grand Paris Sud selon M. Raffallli, « il faut éviter un « sur diagnostic » et s’il n’y a pas d’impératifs de délais. M.Raffalli demande cependant aux associations « de trouver les voies qui permettent de muscler l’analyse. Ce SCoT doit être puissant politiquement puisqu’il est à une vocation très opérationnelle. A aucun moment il ne doit extrêmement prescriptif. On est donc encore très loin du PLUI(3)

GPSE regrette que dans l’échange on ne parle que des élus locaux et pas des élus communautaires qui par ailleurs sont les mêmes. L’effort ne doit pas seulement venir des communes, mais bien de l’agglomération qui doit être forte. Elle a en effet une responsabilité à exercer.

Pour GPSE :

Ø La perception actuelle des élus communaux constitue un frein à un projet de SCoT ambitieux, chaque commune continue à se développer sans prendre en compte la dimension communautaire.

Ø Les chiffres fournis dans le diagnostic parlent d'eux-mêmes, notamment, sur l'habitat, avec un déséquilibre important sur la nature des logements entre rives droite et gauche de la Seine;

Ø En matière de transports, le réseau de TCSP(4) est très insuffisant, la localisation de l'emploi favorise les migrations quotidiennes en voiture ce qui est en contradiction avec la nécessité de réussir la transition énergétique.

La liste n'est pas exhaustive et les observations qu’appelle le déchiffrage des fiches fournies par la communauté confirment la nécessité de prendre le temps de la réflexion avant de passer à l'étape PADD.

C’est ce que Grand Paris Sud Ecocitoyen fait actuellement.

(1) ScOT (Schéma d’Orientation Territorial)

(2) PADD (Projet d’aménagement et de développement durable)

(3) PLUI (plan local d’urbanisme intercommunal)

(4) TCSP (Transports collectifs en sites propres)

Date de dernière mise à jour : 13/02/2020

×