La Seine doit entrer en scène

La Seine doit entrer en scène ! Un sujet très important pour les habitants

La réappropriation de la Seine, sujet vital pour les habitants et le territoire, est difficile à traiter compte tenu des nombreux acteurs. L’exceptionnel patrimoine, naturel, historique, économique et ludique que constitue la Seine a été souvent négligé, tout le monde aujourd’hui en convient. Heureusement, nombreux sont ceux qui s’intéressent à nouveau, à divers titres, au fleuve et à ses rives qui sont à reconquérir. Il faudra bien la partager, la conjuguer dans toutes les composantes du développement durable.

La Seine est, à travers l’approche qu’en fait notre agglomération Grand Paris Sud, identifiée comme une véritable armature structurante de la trame verte et bleue du territoire, un trait d’union entre les deux rives de l’agglomération où son caractère boisé contribue à l’attractivité du territoire en offrant des itinéraires de promenade, de randonnée et de loisirs sur ses berges.

La Seine est :

· par son eau, sa qualité, un capital indispensable au développement de l’agglomération ;

· un potentiel d’activités portuaires et de report modal pour le transport de marchandises lourdes ;

· au coeur d’un enjeu de densification urbaine du territoire parmi les plus importantes d’Île-de-France.

 

Comment, dès lors,

· préserver et limiter la consommation d’espaces naturels ; obtenir une meilleure intégration du paysage en améliorant les indispensables continuités écologiques ?

· remettre la Seine au coeur du territoire ?

· vivre la Seine au quotidien et quels aménagements pour créer :

o un lien fort entre les rives et les communes ?

o un lieu de rencontre de l’ensemble du territoire qui réunit ?

 

Compte tenu du grand nombre d’acteurs (Etat, Région, Départements, Port de Paris, SIARCE, villes et communes, etc.), le problème majeur de la reconquête de la Seine nous semble être celui de la mise en place d’une gouvernance de tous les projets d’aménagements.

Nous pensons que GPS doit saisir l’occasion de l’établissement son Schéma de Cohérence Territorial (SCoT), pour jouer un rôle majeur et décisif, pour renforcer des actions partenariales afin définir une stratégie partagée d’usages, d’aménagements, de développement et d’intervention.

Date de dernière mise à jour : 25/01/2020

×