Créer un site internet

Fifi : « Ah ! Les maux des mots !  »Février 2021

Fifi a depuis longtemps le désir de s’engager. Il a lu, sur le site de la radio Evasion, que, selon le Président de l’agglomération, à propos de la transition écologique et principalement sur l'alimentation : « Tout le monde a quelque chose à dire sur le sujet » et qu’il se disait ouvert à toutes les propositions, espérant « embarquer les habitants de

manière à ce qu'ils participent aux décisions ».

Fifi a cependant quelques doutes sur la sincérité des propos. En effet, un collectif d’associations, entre autres, :

  • Demande, sur ce sujet et depuis plusieurs années, sans succès, la participation de la population ;
  • A fait des propositions en ce sens.

Ce même collectif, à ce qu’il en a lu, ne reçois même pas de réponses à ses courriers !

Mais enfin, en ces temps particuliers, il faut croire ! Saint Prudence entend notre appel !

Fifi se rend sur le site de l’agglomération et est inquiet : « Territoire apprenant”, “ville complète”, … des mots qu’il ne comprend pas !

En se renseignant, il constate un usage erroné. Il existe un réseau Mondial sous l’égide de l’UNESCO des “villes apprenantes”. De quoi s’agit-il ? “Une ville apprenante développe l’apprentissage tout au long de la vie pour tous… et pose les fondements d’un développement social, économique et environnemental pérenne ».

On est bien loin d’« une agglomération (qui) s’impose de plus en plus comme un pôle de référence en matière d’enseignement supérieur et de recherche. » phrase présentant Grand Paris Sud comme un “territoire apprenant” ... de par le nombre de ses établissements.

Le projet de l’UNESCO est bien loin mais le vocabulaire est là !

Mais « Apprenant », c’est chic, non ?

Pour la “ville « complète », il pense spontanément à la crêperie « Œuf, jambon, fromage » et au “pain complet”. Ses recherches n’aboutissent pas. La réponse à sa question restera … incomplète.

Mais « Ville complète », c’est chic, non ?

Dans la nuit, il entend les sirènes de la police. Il sourit car il pense encore à un autre mot « Echo police », non « Ecopolis » : encore un mot compliqué issu du rapport de la commission Attali de 2008 et utilisé par les élus.

Il retrouve un article d’un hebdomadaire qui, en 2016, titrait : « Ecopolis : vers des villes nouvelles vertes ». Et si « Ville durable » était compréhensible par tous ?

Mais « Ecopolis », c’est chic, non ?

Au-delà de ces exemples, Fifi repensait aux propos du Président. « Tout le monde a quelque chose à dire sur le sujet ».

Encore faudrait-il que les mots et les concepts soient accessibles et compréhensibles par tous ! Arrêtons la xyloglossie* !

Mais : « Xyloglossie », c’est chic, non ?

Christophe chantait « Les mots bleus ». Assurons-nous qu’à Grand Paris Sud, les bleus ne soient pas ceux des coups portés à la démocratie par l’usage de mots incompris par le plus grand nombre.

(*) du grec xylon : bois et glossa : langue / laleô : parler, c’est-à-dire « langue de bois »

×