La transition écologique vue par GPS : que le meilleur gagne !?

Notre agglomération est friande de compétitions comme le Marathon, La Sénartaise. Voilà maintenant que les champions sont appelés par l’agglomération à se mesurer sur le terrain de la transition écologique, à travers les « Green challenges » sur l’économie d’énergie ou autres sujets à venir comme l’alimentation. Le mot challenge désigne une « épreuve sportive dont le vainqueur sort avec un titre, un prix, jusqu'à ce qu'un vainqueur nouveau l'en dépossède ». En effet, chaque année le sacre de la famille la plus méritante participant à cette épreuve (?) fait l’objet d’une communication de la part de l’agglomération, ce genre de concours de beauté s’établit même maintenant au niveau national.

C’est sympathique puisque censé favoriser l’émulation sur les questions de transition écologique. Mais tout de même, sachant que quelques dizaines de familles sont embarquées dans ces opérations, combien faudra-t-il de temps pour que l’émulation s’empare des 350 000 habitants de l’agglomération ? la communication autour de ces challenges est d’ailleurs plus centrée sur les résultats performants que sur la méthode pour les obtenir. Green challenge ou green marketing ?

Début 2019, Grand Paris Sud a signé une convention cadre sur trois ans avec WWF, qui elle aussi a fait l’objet d’une campagne de communication. Une subvention de 50 000 € était prévue pour l’année 2019. Cette grande association de protection de la nature, qui n’est d’ailleurs pas spécialisée dans les problèmes de transition écologique, était sollicitée pour apporter son expertise en la matière. Force est de constater que son apport est resté fort discret, du moins aux yeux des habitants lambda de l’agglomération, ainsi que des associations environnementales comme les nôtres qui n’ont pas eu l’honneur d’être approchées par cette Organisation Non Gouvernementale (ONG) au long cours.

Date de dernière mise à jour : 10/07/2021